Activités éducatives

« Toutes et tous, nous avons une responsabilité à travailler à mettre fin à la violence. Cela veut dire qu’il n’est pas acceptable de savoir et d’avoir été témoin d’un geste de violence commis contre une femme et de ne rien faire. Il faut dénoncer par un geste quelconque… en intervenant directement si c’est possible, en offrant du soutien au moment opportun, en s’informant sur les ressources disponibles, et j’en passe. C’est pour cela que Voisin-es, ami-es et familles est une initiative louable, car ce projet se veut le lien avec la communauté pour l’informer et la soutenir à agir contre la violence faite aux femmes. »

Gaëtane Pharand
Directrice générale
Centre Victoria pour femmes

« Dans la mémoire collective, la prévention de la violence faite aux femmes devient la responsabilité de tout le monde et non pas uniquement celle des groupes qui y travaillent. »

Jeanne Françoise Mouè
Directrice générale
Centre Novas

« Dans presque tous les cas [lorsqu’une femme est tuée par son partenaire], nous découvrons qu’une personne savait quelque chose, mais n’a pas compris l’importance de ce qu’elle savait et n’a pas su comment elle devait agir. » [Traduction libre]

Al O’Marra
(ancien) Avocat en chef
Bureau du coroner en chef et président du Comité d’étude des décès dus à la violence familiale

La campagne Voisin-es, ami-es et familles est plus qu’un simple échange d’information. Elle invite les collectivités à agir ensemble pour prévenir la violence faite aux femmes. La participation à une activité ou à un événement éducatif donne aux collectivités l’occasion de « faire quelque chose » à ce sujet. Travailler ensemble pour organiser une activité, un événement visant à sensibiliser l’opinion publique ou tout autre projet de groupe apporte un sentiment d’accomplissement et une compréhension approfondie de la portée et de l’impact de la violence faite aux femmes.

Vous trouverez ci-dessous quelques suggestions d’activités pour votre campagne.